En poursuivant la navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour des statistiques et des contenus liés à vos centres d’intérêt.

L'impact environnemental

Les avantages d’Éliminer la notion de déchet® sont d’une valeur inestimable.

Le problème : la philosophie des déchets

Les « déchets » n’existent pas dans la nature. Dans un système naturel, tout déchet issu d’un organisme devient un apport utile pour un autre. Par exemple, les excréments d’un renard peuvent être utilisés pour fertiliser un arbuste fruitier avoisinant dont le fruit servira de nourriture à un oiseau. Ce dernier peut ensuite devenir le repas du renard, continuant ainsi le cycle. Tout ce que le système génère est utilisé. La notion du déchet n’existe pas dans les systèmes naturels.

Avec la création de matériaux synthétiques, les humains ont brisé cette harmonie naturelle et cyclique. Les plastiques et autres matériaux synthétiques nous ont certes permis d’accéder à une liberté d’innovation plus grande et plus économique. Cependant, à la fin de leur cycle de vie utile, ces matériaux deviennent des déchets qui ne servent à rien et qui n’ont pas leur place dans le cycle sain d’entrée et de sortie de la nature.

Nous voyons des poissons aux ventres pleins de plastique et des oiseaux construire leur nid avec des mégots de cigarettes. Le problème ne fait que s’accroître avec notre tendance à consommer en excès. Un accès facile et à bon marché à tant d’articles et de produits, auquel s’ajoutent une augmentation remarquable de la population mondiale et une culture de consommation et du jetable, ont entrainé une crise mondiale des déchets.


La solution: recyclable vs. non-recyclable

La raison principale pour laquelle la plupart de nos déchets sont acheminés vers des sites d’enfouissement et des incinérateurs et peu de nos déchets sont recyclés (comme ils le peuvent être techniquement) est liée à l’aspect économique des déchets. Le processus de collecter et de recycler la plupart des choses revient tout simplement plus cher que les résultats obtenus. De plus, il est peu coûteux – car nous le rendons ainsi – d’envoyer les déchets vers un site d’enfouissement ou un incinérateur.

Le rôle de TerraCycle dans le recyclage du non-recyclable

TerraCycle vise à Éliminer la notion de déchet® en rendant possible le recyclage des matériaux non-recyclables. Nous offrons une gamme de programmes gratuits financés par des marques et des fabricants consciencieux ainsi que des programmes payants qui sont financés par des consommateurs éco-conscients. Le but de ces programmes est d’apporter des solutions circulaires de réorientation pour presque tout type de déchets.

Ce que TerraCycle ne fait pas : des solutions linéaires

L’incinération convertit les déchets en cendres, gaz et chaleur (qui est parfois transformée en électricité). Bien que l’incinération ne remplace pas totalement l’enfouissement, elle réduit considérablement le volume de déchets qui est enfoui et est considérée comme une solution linéaire plus optimale. L’incinération n’est pas une solution circulaire car les déchets sont détruits dans le processus. Les déchets collectés par TerraCycle ne seront pas incinérés.

Un site d’enfouissement est un lieu où les déchets sont enterrés. L’enfouissement est la plus ancienne forme de traitement des déchets. Historiquement, les sites d’enfouissement ont été les méthodes les plus courantes employées pour l’élimination organisée des déchets. C’est toujours le cas dans plusieurs endroits à travers le monde. Les déchets collectés par TerraCycle ne seront pas enfouis.

Hierarchy of waste infographic

Changements pour un mode de vie écologique

Il y a plusieurs façons pour se réaligner avec les processus naturels. Acheter de façon éclairée, acheter durable, acheter de l’usagé, ou simplement ne pas acheter du tout sont tous des moyens faciles pour réduire notre impact sur la nature à l’échelle individuelle.

Une analyse de la cause fondamentale des déchets indique que nous, en tant que consommateurs, portons une grande part de responsabilité. Notre consommation individuelle produit des déchets. Si nous n’achetons pas quelque chose, elle ne deviendra jamais un déchet.

Acheter un produit, c’est encourager activement les fabricants à en faire plus. En revanche, ne pas acheter, c’est voter pour que moins de ce produit soit fabriqué et notre vote compte, énormément.

Si nous pouvions tous changer notre vote quotidien (nos achats quotidiens), nous pourrions résoudre la crise mondiale des déchets ainsi que de nombreux autres problèmes environnementaux en très peu de temps. Commençons à acheter des choses qui produisent des déchets utiles plutôt que des déchets inutiles. Achetons des objets durables et d’occasion. Et, avant d’acheter quoi que ce soit, peut-être la première question à se poser est « est-ce que j’en ai vraiment besoin? ».